Habitat et handicap

4 QUESTIONS À GUILLAUME LEGENDRE, CONSULTANT en HANDICAP auprès de DE LA COUR AU JARDIN


Handicapé suite à un accident de voiture, Guillaume Legendre a souhaité s’investir aux côtés de De la cour au jardin pour faciliter l’accès aux logements adaptés aux personnes à mobilité réduite.

 

Guillaume Legendre, quel est votre parcours?

C’est un accident de voiture, il y a 10 ans, qui est à l’origine de ma paraplégie. A l’époque, j’étais étudiant en lycée agricole, et très sportif: rugby, tennis, foot. Je croyais ne jamais plus pouvoir marcher. Mais après 13 mois de rééducation, ma moelle épinière étant seulement compressée, j’ai pu refaire quelques pas. Et surtout, me remettre au sport, en fauteuil roulant! J’ai rapidement intégré le club handisport de Dijon, et la fac de sport. Professionnellement, je souhaitais travailler dans un centre de rééducation pour transmettre ce que le handisport m’avait apporté.

 

Comment et pourquoi avez-vous créé votre entreprise?

J’ai eu la chance d’obtenir une bourse universitaire pour passer une année à l’université de Dallas, aux Etats-Unis. J’y ai rencontré un fabricant de fauteuils roulants adaptés à la pratique du sport. A mon retour en France, j’ai créé mon entreprise pour importer ces fauteuils en Europe.

J’ai ainsi rencontré beaucoup de jeunes en situation de handicap et élargi mon activité pour proposer une prise en charge globale aux patients: fauteuils roulants, aides techniques, aménagement du véhicule.

 

Pourquoi êtes-vous devenu aujourd’hui le consultant Handicap de De la cour au jardin?

Dans mon activité, j’avais noté un manque d’accompagnement pour le retour à domicile et l’aménagement de l’habitat. J’en avais fait moi-même l’expérience, juste après mon accident. Je ne pouvais plus rentrer chez mes parents le week-end, car notre maison n’était pas du tout adaptée. Mon père s’était lancer seul dans l’aménagement d’une salle de bain pour moi, au rez-de-chaussée.

Il y a quelques mois, ma rencontre avec Isabelle Larochette, de De la cour au jardin, m’a conforté dans l’envie d’agir! Ensemble, nous avons lancé le concept Handifriendly.

 

En quoi consiste ce projet?

Nous avons pour objectif d’accompagner les personnes en situation de handicap dans la recherche d’un logement adapté ou potentiellement adaptable. Nous nous sommes entourés d’un réseau de maîtres d’œuvre qui accompagnent les clients dans leur projet d’aménagement.

Il est en effet très difficile de trouver un bien adapté, et l’offre se résume souvent à des appartements neufs aux normes et sans charme: des murs blancs, une salle de bain « d’hôpital ». Nous voulons sortir de ce cadre un peu trop médicalisé et proposer des biens uniques à nos clients.

Pour mener à bien cette mission, nous travaillerons en collaboration avec les centres de rééducation et les Maisons départementales pour personnes handicapés, afin d’accompagner les ergothérapeutes dans les projets de recherche de logement.

Le handicap ne doit pas freiner les gens dans leur volonté de vivre dans un cadre entièrement à leur goût, et nous y travaillons pour eux!